Patañjali

Patañjali (devanāgarī : पतञ्जलि) est un nom célèbre dans l'histoire intellectuelle du monde indien. Ce nom est porté, semble-t-il, par deux érudits distincts. Le premier Patañjali serait le grammairien qui écrit en 200 av. J.-C. environ le Mahābhāṣya, « Grand Commentaire » de la « Grammaire en huit parties », la Aṣṭādhyāyī, composée en 400 av. J.-C. environ par le grammairien Pāṇini. Le deuxième Patañjali serait le compilateur réel ou mythique du recueil classique des Yoga Sūtra de date beaucoup plus récente, quelque part entre l'an 300 av. J.-C. et l'an 500 ap. J.-C. Il aurait aussi écrit le Nataraja stotram, « hymne à Natarâja », Shiva roi de la danse.



Patañjali grammairien

La tradition hindoue lui attribue la composition du Mahābhāṣya (Grand commentaire) de la grammaire de Pāṇini. Ce commentaire ne fonde pas la grammaire sanskrite, mais fournit une méthode d'interprétation qui servira de modèle à toute la littérature de commentaire de la scolastique sanskrite. Il est composé de longs débats dialogués émanant de plusieurs interlocuteurs soutenant des thèses différentes.



Patañjali codificateur du Yoga

Patañjali a souvent été appelé le premier codificateur du Yoga, mais celui-ci dépasse l'œuvre de Patañjali. Les Yoga Sūtra, traité sur le Yoga, reposent sur l'école Sāṃkhya et les textes hindous de la Bhagavad-Gītā (voir aussi : Vyāsa). Le Yoga se retrouve aussi dans les purāṇa et les Upaniṣad. Cependant son travail est une des écritures hindoues majeures, et sert de base à ce qu'on appelle le Rāja Yoga. Patañjali y analyse les principes et les techniques psycho-physiques sous forme de propositions aussi générales que possible. Ce n'est donc pas un manuel permettant de pratiquer le Yoga. Le Yoga de Patañjali est une des six écoles (ou darśana) de la philosophie hindoue. Ses sūtra nous fournissent la référence la plus ancienne au terme Aṣṭāṅga Yoga, littéralement « les huit membres du Yoga » ; ce sont Yama, Niyama, Asana, Prāṇayāma, Pratyāhāra, Dhāraṇā, Dhyāna et Samādhi.