Yoga

Le Yoga est une transformation de soi même,
pour soi même et pour les autres
La vie est un Yoga
Depuis que le Yoga est à la mode, tout est Yoga !
Alors pourquoi pas la vie ?
Quand tu la regardes dans sa forme sacrée,
La vie est ton plus bel asana
Tu es union avec ce qui t'entoure
Tu prends conscience de chaque instant
Tu ressens avec le cœur qui sourit
Tu comprends avec l'esprit qui te guide
Ton corps est l'écrin d'ou émane cette lumière
C'est à toi de la nourrir, de l'embellir, de la grandir
Tu es le seul propriétaire de ton corps, mais la lumière est collective
Nous créons la vie telle quelle nous a été donné, respectons la
Nous en sommes responsable, pour nous comme pour les autres
Chaque jour te propose ses choix,
Chaque choix te propose des actions
Tu es libre de respirer, libre de créer, libre de modifier
C'est un état permanent de changements
Une faculté d'adaptation nécessaire, car rien n'est jamais pareil
Ouvres toi à la vie et la vie s'ouvrira à toi
Les preuves, c'est l'épreuve,
Le déclic, l'étincelle,
Qui fera de ta vie Un Yoga
NAMASTE




Enseignement du Yoga

Le Yoga
(sanskrit devanāgarī : योग ; « union, joug, méthode», « mise au repos »)
est l'une des six écoles orthodoxes de la philosophie indienne āstika dont le but est la libération (moksha) du cycle des renaissances (samsara) engendré par le karma individuel. C'est une discipline visant, par la méditation, l'ascèse morale et les exercices corporels, à réaliser l'unification de l'être humain dans ses aspects physique, psychique et spirituel.

Le mot Yoga se retrouve dans le Rig-Véda dont la composition remonte entre le xve siècle av. J.-C. et xe siècle av. J.-C.. Il n’y est toutefois pas employé au sens de la discipline spirituelle qui nous concerne ici, mais dans d’autres sens, tel qu’attelage, etc., bien que certains, comme Tara Michael, réinterprètent ces termes en ce sens.

Ce n'est qu'à partir de certaines Upanishads tardives, telle que la Shvetashvatara-upanishad qu'il est mentionné.
C'est entre le iie siècle av. J.-C. et le ve siècle que Patañjali codifie la philosophie du Yoga en rédigeant les Yoga Sūtra, texte de référence et synthèse de toutes les théories existantes.

Les quatre voies (mārga) traditionnelles majeures de Yoga sont le Jnana-Yoga, Bhakti-Yoga, Karma-Yoga et Raja-Yoga.
Le terme Yoga est communément utilisé aujourd'hui pour désigner le Hatha-Yoga, même si cette discipline n'en est qu'une branche.

En 2014,
l'ONU décrète le 21 juin
« Journée internationale du Yoga »



Le Yoga dans la philosophie indienne

Le Yoga est l'un des six points de vue (Darśana) des philosophies indiennes āstika (qui reconnaissent l'autorité du Veda). Ils fonctionnent par paires : Nyāya et Vaiśeṣika, Sāṃkhya et Yoga, Mīmāṃsā et Vedānta. Ces darśana sont considérés comme essentiels pour obtenir une vue complète de la réalité. C'est en effet la juxtaposition de ces six voies de la connaissance qui permettrait de saisir l'ensemble « comme nous regardons une statue sous des angles différents avant de pouvoir nous en former une idée d'ensemble.
Au Sāṃkhya, système dualiste et athée,
le Yoga emprunte de nombreux éléments théoriques dont : le Puruṣa, la Prakṛti et les Guṇas.
« Celui qui demeure dans le champ de l'ignorance, est victime des cinq obstacles que sont l'ignorance, l'ego, l'attachement tout autant matériel qu’à ses propres idées, la répulsion et la peur de la mort ».



But philosophique en Occident

Le but du Yoga selon la conception occidentale est la quête d'une harmonie, d'une unité corps et esprit. Pour Patañjali, c'est aussi la cessation des modifications du mental (citta), sources du karma. Cet état s'inscrit dans l'instant présent, et est potentiellement accessible à tout être humain. « Au cœur du Yoga il y a un message important : tout être humain est naturellement équilibré et entier car le Soi ne peut être ni détruit ni endommagé.
C'est là notre nature inhérente, et le Yoga est la voie vers une plus grande conscience de cette entité intérieure, le Soi". « Lorsque nous suivons systématiquement la voie du Yoga, il prend dans notre vie une importance profonde. Intérieurement, il nous permet d'agir conformément à nos besoins, à nos intentions et aux valeurs qui nous sont les plus chères. Extérieurement, il nous apprend à renforcer notre corps, à détendre et à équilibrer notre système nerveux et à trouver la paix et la concentration sur un objet. En fin de compte, on dit que le Yoga mène à la réalisation directe de notre nature véritable ».
Le Yoga est une philosophie sans exclusivité :
toutes les convictions, même religieuses ou humanistes, peuvent y trouver leur compte.
Pour autant, le Yoga n'est pas une religion.
Le Yoga propose l'union, les choix religieux ou non demeurant respectés.
L'essentiel est la cessation des perturbations du psychique :
le respect d'autrui, la paix et la non-violence (ou Ahimsâ).



Végétarisme et Yoga

Etant donné que le premier yama (discipline) du Raja Yoga est l'ahimsâ (« non-violence » universelle), le végétarisme est une composante classique de l'exercice du Yoga (car la consommation de chair animale a pour origine une violence exercée sur l'animal, blessé et tué). Selon B.K.S. Iyengar, maître de Hatha Yoga, le végétarisme est « une nécessité » dans la pratique : « Si des animaux tués remplissent mon assiette, ma tête et mon cœur deviennent lourds de tristesse. (...) Devenir végétarien est le chemin pour vivre en harmonie avec les animaux et la planète. »


Source Wikipédia :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Yoga